Après la fille, le fils ! Cent jours à peine après son investiture, le président angolais Joao Lourenço a mis sur la touche les proches de son prédécesseur Jose Eduardo dos Santos, symboles d'un régime corrompu avec lequel il affirme vouloir rompre.

Article complet sur :

https://www.voaafrique.com/a/le-purge-anti-dos-santos-se-poursuit/4207037.html

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked"