La liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé est celle de trop et les parents des victimes sont sorties de leur silence.

Source :

http://lefaso.net/spip.php?article79857

Pin It