Depuis la démission de 13 députés membres de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) de leur ancien groupe parlementaire pour créer un 2e groupe parlementaire dénommé UPC-RD, à l'Assemblée nationale, la tension est à son comble au sein de ce parti.

Source :

http://lefaso.net/spip.php?article79856

Pin It