En 2005, plus de cinquante migrants ouest-africains, pour la plupart ghanéens, ont été exécutés sommairement par une unité paramilitaire sous le contrôle de l'ex-président gambien Yahya Jammeh. C’est ce qu’ont affirmé le 16 mai 2018 deux organisations non gouvernementales, Human Rights Watch (HRW.

Source :

http://geopolis.francetvinfo.fr/gambie-l-ex-president-mis-en-cause-dans-le-meurtre-de-dizaines-de-migrants-190179

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir