Le constat est acerbe. Le régime du président Ibrahim Boubacar Keita, pourtant issu en août 2013 d’une élection jugée crédible, a déçu sur toutes les lignes en quatre ans de gestion caractérisée par l’amateurisme et le manque de sérieux à tous les niveaux.

Source :

http://maliactu.net/mali-edito-lindolence-et-lamateurisme-dun-regime/

Pin It
  data-matched-content-ui-type="image_card_stacked"