En Côte-d’Ivoire des soupçons de détournement et de blanchiment au Fonds de Prévoyance des militaires

En Côte-d’Ivoire des soupçons de détournement et de blanchiment au Fonds de Prévoyance des militaires

Contre toute attente et pour des raisons non motivées selon la partie qui se dit lésée par cette posture, le Fonds de Prévoyance militaire (FPM) tarde depuis peu à respecter le protocole d’accord du règlement amiable signé le 2 Février 2015 entre lui et les promoteurs immobiliers, dans l’opération de terrains nus au profit des ex-Fds. L’affaire fait grand bruit dans les milieux politiques, judiciaires et dans le monde des affaires.

Ledit protocole d’accord ou procès-verbal signé par toutes les parties et authentifié par un notaire, avec reconnaissance des termes par toutes les parties, a une valeur contraignante pour tous

Lire sur Connection Ivoirienne