Dans la région Agonlin (communes de Ouinhi, Covè et Zagnanado), zone d’accueil par excellence des éleveurs transhumants dans le centre du Bénin, transhumants, élus locaux et intermédiaires participent à une corruption active qui complique la lutte contre le phénomène porteur de conflits sanglants. « Par le passé, les éleveurs se trompaient d’adresse et venaient vers moi avec de l’argent. C’est ainsi que j’ai su que les gens prennent de l’argent», affirme Innocent Sékou, l’ancien Maire (2008- [...]

Lire la suite