Les autorités algériennes avaient accusé le mouvement séparatiste MAK d'être responsable des incendies et de la mort Djamel Bensmaïl.

Lire la suite