L’éducation est un droit humain fondamental. Elle est le fondement des sociétés, des économies, et du potentiel de chaque personne. Mais en l’absence d’investissements suffisants, ce potentiel finira par s’étioler. J’ai toujours trouvé choquant que l’éducation ne soit pas considérée comme une priorité dans de nombreuses politiques gouvernementales ni dans les instruments de coopération internationale. Cette année, le thème de la Journée internationale de l’éducation nous rappelle que pour investir dans les personnes, il faut « faire de l’éducation une priorité ». Cet investissement est essentiel à la réalisation de l’Objectif de développement durable no 4. L’an dernier, le monde entier s’est réuni au Sommet sur la transformation de l’éducation pour repenser les systèmes éducatifs afin que chaque apprenant ait accès aux connaissances et aux compétences nécessaires pour réussir. Plus de 130 pays se sont engagés à faire de l’accès universel à un enseignement de qualité un pilier central des politiques et des investissements publics. L’Appel à l’action pour l’investissement dans l’éducation et la création de la Facilité internationale de financement pour l’éducation ont revitalisé les financements nationaux et internationaux. À l’occasion du Sommet, plusieurs initiatives mondiales ont également été lancées dans le but de renforcer l’appui à l’éducation dans les situations de crise,

Lire la suite