ALGER- Le Gouvernement a examiné mercredi, lors de sa réunion hebdomadaire, présidée par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, un projet de décret exécutif portant déclassement d’une parcelle de la forêt domaniale dans la wilaya de Souk Ahras, dans le cadre du grand complexe phosphate intégré. "Le Gouvernement a examiné un projet de décret exécutif portant déclassement d’une parcelle de la forêt domaniale Ouled Zaied, dans la commune de Ouled Driss (wilaya de Souk Ahras), destinée à la réalisation d’un poste électrique, présenté par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural", précise la même source. La réalisation de ce projet, explique la même source, fait partie de "l’opération de réalisation des postes de transport d’électricité de haute et très haute tensions dédiés à l’alimentation du futur projet de production de l’acide phosphorique dans le cadre du grand complexe phosphate intégré". A rappeler que le projet phosphate intégré permettra à l'Algérie d'être l'un des principaux pays exportateurs d'engrais et de fertilisants. Lire aussi: Réunion du Gouvernement: plusieurs secteurs à l'ordre du jour Ce projet, qui implique les groupes algériens ASMIDAL (filiale de Sonatrach) et Manadjim El Djazair (MANAL) d'une part, et les sociétés chinoises" Wuhuan" et "Tian'an" d'autre part, avec un investissement allant jusqu'à 7 milliards de dollars, s'étalera sur 4 wilayas de l'est du pays. Il comprend, également, des projets d'infrastructures connexes nécessaires pour accompagner le projet, estimés à 5 à 6 milliards de dollars. Il englobera le développement et l'exploitation du gisement de phosphate de Bled El Hadba, Djebel Onk, wilaya de Tébessa, la transformation chimique des phosphates à Oued Kébérit, wilaya de Souk Ahras, la fabrication des engrais à Hadjar Soud, wilaya de Skikda, ainsi que des installations portuaires dédiées au niveau du port de Annaba. Après l'achèvement du projet, la société produira à terme 5,4 millions de tonnes d'engrais par an. Le projet permettra la création d'environ 12.000 emplois en phase construction et à terme, en phase exploitation, environ 6.000 emplois directs et 24.000 emplois indirects.    

Lire la suite ...