Des politiciens nigérians engagent des influenceurs sur les médias sociaux pour diffuser de la désinformation avant les élections de février.

Lire la suite