La Confédération helvétique s’est attiré les critiques de Berlin en refusant, début novembre, de livrer des munitions destinées aux forces ukrainiennes. Pour la “Frankfurter Allgemeine Zeitung”, l’incident montre les limites de la neutralité suisse.

Lire la suite