Accusant l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) d’inefficacité dans la gestion du conflit arméno-azerbaïdjanais, l’Arménie a refusé de signer la déclaration finale du sommet de l’organisation. Cette alliance politico-militaire, créée en 1992 par cinq anciennes républiques soviétiques et la Russie, a-t-elle encore un avenir ? À en croire la presse arménienne et russe, rien n’est moins sûr.

Lire la suite