Occidentaux et Ukrainiens affirment que les stocks de l’armée russe, notamment ceux de missiles, s’amenuisent. Au point de, peut-être, freiner son engagement dans la guerre.

Lire la suite