Scindé en deux par l’élection présidentielle et la courte victoire de Lula sur Bolsonaro, le peuple brésilien assiste jeudi 24 novembre au premier match de son équipe nationale, donnée comme l’une des favorites du Mondial au Qatar. Pour la presse brésilienne, la compétition pourrait aider ce pays où le football est roi à oublier ses divergences.

Lire la suite