Cela couvait depuis un moment. Le gouvernement burkinabè a dénoncé l’accord qui régit depuis 2018 la présence des forces armées françaises sur son territoire. L’opération Sabre, déployée dans la région du Sahel, est donc priée de plier bagage. Pour le quotidien burkinabè “Le Pays”, avec ce départ, le Burkina Faso aura désormais “l’occasion de s’assumer pleinement”.

Lire la suite