L’extrémiste de droite dano-suédois Rasmus Paludan s’est encore illustré le 21 janvier en brûlant un coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm. Si son poids réel est inversement proportionnel à sa notoriété, ce “provocateur” a le droit d’agir de la sorte, jugent des journaux suédois.

Lire la suite