Avec l’Angola qui n’arrive déjà pas à honorer son quota de production OPEP, la tension sur le marché du brut pourrait s’accroître. Le groupe énergétique français TotalEnergies a annoncé, mardi 24 janvier, qu’il compte suspendre les activités de production sur le champ pétrolier Dalia du bloc 17, situé en mer. Il s’agit d’un arrêt programmé pour effectuer des opérations de maintenance sur le périmètre. Les travaux prévus pour une durée de 35 jours, devraient comprendre pour l’essentiel, des activités d’inspection de l’équipement de production, des lignes sous-marines et du dispositif de torchage.   Ces activités, nécessaires pour la bonne exécution des opérations sur le périmètre, auront un impact sur la production pétrolière en Angola.

Lire la suite