Pour les PME de la CEMAC, emprunter de l’argent est très onéreux, avec des taux d’intérêt effectifs de près de 16% selon des données de la période s’achevant fin juin 2022. Difficile dans ces conditions de financer la croissance et le développement.  Au sein de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), le coût des emprunts bancaires est resté élevé pour les petites et moyennes entreprises (PME), selon des indicateurs du deuxième trimestre 2022, récemment publiés par la Banque centrale de cette sous-région, et qui ont été analysés par l'Agence Ecofin. En moyenne, les charges moyennes (taux effectif global) à payer par ces structures sur leurs crédits bancaires étaient de 15,92% à la fin du mois de juin 2022.

Lire la suite