Depuis l’invasion de l’Ukraine, l’Algérie est devenue le premier fournisseur de l’Italie en matière de gaz naturel. L’Italie et l’Algérie ont paraphé, à travers Eni et Sonatrach, deux nouveaux deals portant sur le gaz. Dans le cadre de ces ententes signées lundi 23 janvier, à l’occasion d’une visite de deux jours de la Première ministre italienne Giorgia Meloni à Alger, les deux pays comptent explorer ensemble, les possibilités d’accroître les livraisons de gaz à l’Italie. « Deux accords ont été signés entre Eni et son homologue algérien Sonatrach, l’un, pour identifier les activités visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et l’autre pour parvenir à une augmentation des exportations d’énergie de l’Algérie vers l’Italie et potentiellement de l’Algérie vers l’Europe », a déclaré Meloni lors d’une conférence de presse.

Lire la suite