Pour rattraper son retard sur Tema, Lomé et Abidjan, le port béninois a confié sa gestion à une entreprise privée. Dix-huit mois après son arrivée, les travaux commencent.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault