France 24

Le Zimbabwe a demandé, lundi 16 mai, le soutien des États européens pour que la vente de son stock d'ivoire, estimé à 600 millions de dollars, soit autorisée. Le pays souhaite utiliser les profits pour financer la protection de la faune et aider les communautés locales.

Le gouvernement libyen de Fathi Bachagha, désigné par le Parlement et soutenu par le maréchal Haftar a annoncé son entrée dans la capitale Tripoli, mardi, provoquant des affrontements entre groupes armés. Tripoli est le siège du pouvoir exécutif rival, gouvernement d'Abdelhamid Dbeibah qui a plusieurs fois affirmé ne vouloir remettre le pouvoir qu'à un gouvernement élu.

Le gouvernement libyen de Fathi Bachagha, désigné par le Parlement et soutenu par le maréchal Haftar a annoncé, mardi, se retirer de Tripoli, quelques heures après son entrée. Des affrontements avaient alors éclaté entre groupes armés.

La junte au pouvoir au Mali a affirmé lundi soir avoir mis en échec, dans la nuit du 11 au 12 mai, une tentative de coup d'État menée par des officiers maliens et soutenue par "un État occidental".

Les frontières terrestres entre le Maroc et l'Espagne ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi, après deux ans de fermeture pour cause de Covid-19 et de brouille diplomatique. Pour l'instant, seuls les détenteurs de passeports et de visas des pays de la zone Schengen sont concernés.

L'armée malienne a annoncé dimanche le retrait du pays du G5 Sahel, alliance militaire luttant contre les groupes jihadistes. Pour justifier sa décision, la junte dénonce l'échec dans l’organisation de sommets au Mali, les manœuvres d'un État extra-régional et une force instrumentalisée" par l'"extérieur".

L'armée malienne a annoncé dimanche le retrait du pays du G5 Sahel, alliance militaire luttant contre les groupes jihadistes. Pour justifier sa décision, la junte dénonce l'échec dans l’organisation de sommets au Mali, les manœuvres d'un État extra-régional et une force instrumentalisée" par l'"extérieur".

Artiste "écolo et engagé", l'Ivoirien Désiré Mounou Koffi donne une seconde vie à de vieux téléphones portables en intégrant leur clavier dans des toiles colorées. Il expose ses œuvres à Abidjan jusqu'en juillet et participera à la programmation "Off" de la Biennale de Dakar à partir du 19 mai.

L'écrasante majorité des investissements fonciers en Afrique ne prend pas suffisamment en compte les populations locales, d'après un rapport du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement paru lundi.

Matina Razafimahefa n'avait que 19 ans lorsqu'elle a créé Sayna, une école privée digitale. Elle entend répondre à un double problème : l'insuffisance quantitative de formations aux métiers du numérique en Afrique et le fossé entre l'offre de talents digitaux et la demande croissante des entreprises.

Une quarantaine de supplétifs de l'armée et de civils ont été tués samedi lors de trois attaques menées par des jihadistes présumés dans le nord et l'est du Burkina Faso, a appris lundi l'AFP de sources sécuritaires et locales.

Dans son nouvel essai, "Afrique : la démocratie à l'épreuve", l’ancien diplomate et défenseur du développement Pierre Jacquemot analyse l’évolution de la démocratie sur le continent africain. Après les indépendances, les "démocratures", les ouvertures politiques puis les différents "printemps", une nouvelle (r)évolution est peut-être en train de se dérouler, portée par des acteur de la société civile qui dénoncent le manque d'alternance dans certains pays africains.

La Somalie a élu, dimanche, pour la seconde fois Hassan Cheikh Mohamoud à sa présidence. Il s'est imposé face au président sortant, Mohamed Abdoullahi Mohamed, lors d'un scrutin auquel ont participé les parlementaires.

L’armée malienne a annoncé, dimanche, le retrait du pays du G5 Sahel, une alliance militaire qui lutte contre les groupes jihadistes. Pour justifier sa décision, la junte dénonce l’échec dans l’organisation de sommets au Mali et les manoeuvres d'un État extra-régional.

Dix civils ont été tués, lundi, dans l'attaque d'un village situé à 400 km au nord-est de Bangui, la capitale de la Centrafrique, a annoncé la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca), qui accuse l'Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), un important groupe rebelle.

Dix civils ont été tués, lundi, dans l'attaque d'un village situé à 400 km au nord-est de Bangui, la capitale centrafricaine, a annoncé la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca), qui accuse l'Unité pour la paix en Centrafrique, un important groupe rebelle.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6283e96a23f06ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6283e96a2393bMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.