Un porte-parole du M23 a estimé jeudi soir que le mouvement rebelle, à l'offensive dans l'est de la République démocratique du Congo, n'était "pas vraiment concerné" par l'accord de cessez-le-feu annoncé la veille à Luanda et a réclamé un "dialogue direct" avec le gouvernement congolais. A Goma, la société civile n'est pas convaincue par l'annonce d'un accord à Luanda. Vous entendrez la réaction d'Alain Mukuralinda, porte-parole adjoint du gouvernement au Rwanda, et nous serons à Goma.

Lire la suite