De son côté, un groupe représentant des éleveurs a affirmé que l'explosion venait d'une frappe de l'armée nigériane.