Manque d’enseignants, d’eau potable et de routes praticables. Ce sont là les principales plaintes qui se font entendre à Sèrèkoroni, un district de la sous-préfecture de Baro, dans la préfecture de Kouroussa.

Lire la suite