Imprimer
Catégorie : Huffingtonpost

ESPACE - Rester dans la même pièce, voir les mêmes personnes, Thomas Pesquet en a l’habitude. Le 16 mars 2020, à l’occasion du premier confinement, l’astronaute français prodiguait même quelques conseils ironiques sur Twitter: “Ce n’est pas quelques semaines d’isolement qui vont me faire peur”, lançait l’homme au corps d’athlète grec, dans un calme olympien.

Lire la suite