« On pensait que c’était la fin d’une époque. Qu’est-ce qu’on a eu tort ! », résume Linos Mutepera, un ingénieur zimbabwéen au chômage, qui avait célébré il y a deux ans la chute du président Robert Mugabe, tombé après un règne de près de quatre décennies.

Lire la suite