Plus d’une centaine d’organisations congolaises ont plaidé samedi pour que l’Union européenne (UE) renouvelle ses sanctions à l’encontre de quatorze proches de l’ancien président Joseph Kabila impliqués dans des violations des droits de l’homme en République démocratique du Congo, entre 2015 et 2018.

Lire la suite