Les hommes politiques Cabral Libii, Akere Muna, Serges Espoir Matomba ou encore Jean de Dieu Momo condamnent l’assassinat du journaliste. Des hommes politiques connus du public camerounais expriment leur colère suite à l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Cabral Libii, président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale a appris dimanche « avec une grande sidération la nouvelle du lâche assassinat de l'animateur radio Martinez Zogo. À cet instant une immense colère et un dégoût indescriptible m’envahissent le corps et l’esprit. Dans un pays de droit et en plein jour, un homme de média est enlevé, torturé et froidement assassiné dans la plus abjecte indifférence et inadmissible veulerie des autorités et forces de sécurité publiques. Un niveau choquant sur l’échelle de la barbarie de ce régime vient d’être franchi », s’indigne l’opposant. Tout comme lui, le président national du Parti uni pour la rénovation sociale exprime son indignation. Pour lui, cet assassinat est « inconcevable ».

Lire la suite