Les deux chambres marocaines dénoncent les accusations « fallacieuses » des députés de Strasbourg et toute « ingérence » dans les affaires du royaume.

Lire la suite