Malgré son procès pour « fraude, abus de confiance et corruption » qui doit s’ouvrir le 24 mai, « Bibi » reste premier ministre de l’Etat hébreu, à la tête d’un gouvernement d’union nationale.

Lire la suite