Les marges de manoeuvre de l'executif sont faibles, puisqu'il ne veut ni augmenter les impots ni renoncer a son objectif d'equilibre financier d'ici a 2030.

Lire la suite