Elu en 2015, Akinwumi Adesina est parti pour rempiler à la tête de la Banque africaine de développement (Bad). A la clôture des candidatures, seule sa candidature a été enregistrée. Son bilan est jugé très satisfaisant par de nombreux observateurs. Seul le travail paie. Le président de la Banque africaine de développement (Bad) est sûr d’obtenir un second mandat à la tête de l’institution qu’il dirige depuis 2015.

Lire la suite