La gestion budgétaire 2023 a été lancée ce 17 janvier par le ministre des Finances et du Budget. Mamadou Moustapha Ba de rappeler que le budget de l’année 2023, arrêté à 6411,5 milliards de fcfa est bâti, à partir d’hypothèses de reprise progressive de l’activité économique avec comme fait majeur le début de l’exploitation des ressources d’hydrocarbure, qui devra avoir un impact sur la croissance économique, attendu à 10,1 %, contre 4,8% en 2022 et 6,5% en 2021. Selon lui, c’est un budget qui s’attachera également à la mise en place de conditions pour notre souveraineté alimentaire, pour des marqueurs sociaux (Der, Puma, Pudc, Promovilles, Cmu), pour le renforcement des infrastructures de désenclavement et d’amélioration de la mobilité et pour le renforcement de l’accès aux services essentiels. Cela suppose à son avis, des moyens financiers importants au moment où il faut concilier le renoncement de recettes fiscales et le resserrement des crédits.

Lire la suite