Ce jeudi, à la veille d'Angleterre-États-Unis, disputé dans le cadre de la deuxième journée du groupe B de la Coupe du monde, Gareth Southgate, le sélectionneur des Trois Lions, a reconnu que la manière dont sa Fédération avait géré l'épisode du brassard « One Love » n'est pas exempte de toutes critiques.

Lire la suite