Beaucoup de mystère plane autour de la venue de ces travailleurs indiens. Ils disent ne pas avoir de contrat de travail et avoir pu malgré tout passer le contrôle de l’immigration à l’aéroport. Depuis leur arrivée, ils ont travaillé non-stop et n’ont toujours pas perçu leur salaire. Une situation qui révolte leur représentant syndical Fayzal Ally Beegun, qui a référé le cas au ministère du Travail. Les quatre employés exploités ont répondu à une annonce en Inde qui disait que des postes étaient vacants au dans une compagnie électrique basée à Vacoas, à Maurice. Quelques...

Lire la Source ...