Selon certains, la Mauritius Investment Corporation n’aura servi qu’à alimenter l’inflation en augmentant l’offre de liquidités, créées «from thin air», et en venant en aide à de gros bonnets. Pour d’autres, sans les fonds de la MIC, la fermeture de l’économie pendant plus de deux ans aurait pu avoir un impact négatif durable sur notre pays et l’emploi. En tout cas, voici ce qui ressort de son bilan 2021/2022, pas encore publié. Ce qui est certain, c’est que sans la vigilance de l’opposition, notamment de Xavier Duval par le...

Lire la Source ...