Au cours d’une conférence de presse avec le chancelier allemand, le président français a laissé la porte ouverte à l’envoi de blindés en y posant plusieurs conditions, dont celle de ne pas encourager à donner un caractère «escalatoire» au conflit. L’option d’envoyer des chars à l’Ukraine, qui les réclame avec insistance, reste ouverte, selon Emmanuel […]

Lire la suite