On croyait définitivement clos le débat concernant l’affaire des 49 soldats ivoiriens précédemment détenus à Bamako qui les accusait de mercenariat à visée déstabilisatrice, avant de les gracier en début d’année 2023, suite à des tractations souterraines. C’était au terme d’un procès qui avait abouti à de lourdes condamnations quelques semaines plus tôt. Depuis lors, […]

Lire la suite