Avec des pertes d’exploitation qui ne cessent de s’aggraver de 59,19% à 66,7 millions d’euros au deuxième trimestre, Jumia qui doit gérer un scandale de fraude interne au Nigeria parie désormais sur son nouveau service de mobile money.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault