Aïssata Tall Sall avait souhaité la rationalisation du calendrier républicain. El Hadj Hamidou Kassé aussi, dans le même sens, et dans L’observateur, n’a pas écarté la possibilité d’une prolongation du mandat des députés et, par conséquent, de faire correspondre les Législatives de 2022 et la Présidentielle de 2024.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault