Le Pape François a exprimé, mardi 17 janvier, sa compassion et sa proximité aux familles des victimes de l’attentat à la bombe survenu dans une église pentecôtiste de Kasindi, territoire de Beni (Nord-Kivu). Le Souverain pontife l’a exprimé dans le télégramme que le secrétaire d’Etat de la Sainteté, cardinal Pietro Parolin a envoyé au président de l’ECC, André Bokundoa. Dans cette correspondance, il a indiqué que le Pape a appris avec tristesse ce drame ayant couté la vie à une dizaine de personnes dans ce coin de la RDC.

Lire la suite