La Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH) annonce avoir appris sa dissolution sur les réseaux sociaux. Une dissolution décidée sur la base d'un jugement rendu, dit-elle, il y a six mois, à son insu, à l'issue d'un procès tenu en son absence. 

Lire la Source ...