L’ancienne Première ministre, ex-fidèle du président Macky Sall, avait claqué la porte de la majorité en septembre dernier. Désormais candidate à la présidentielle prévue en 2024, elle dénonce une « exclusion en totale violation de la loi ».

Lire la Source ...