Burkina Faso: «On voulait prolonger la transition sans faire son bilan», dénonce la société civile (RFI)
Le Burkina Faso a adopté le 25 mai une charte permettant au régime militaire du capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir en septembre 2022 par un coup d'État, de rester cinq ans de plus à la tête de ce pays miné par les violences jihadistes. Au sein de la société civile, le journaliste et ancien Président de la Commission électorale, Newton Ahmed Barry, dénonce les conclusions de ces Assises nationales. « On voulait prolonger la transition, sans faire de bilan de cette transition », affirme de son côté Yoporeka Somet, Secrétaire national du mouvement Servir et non se servir (Sens).

Suite sur RFI

 
Crédits

Agence Olloweb : Etude et conduite de projet, prototypage, graphisme, codage de l'environnement graphique - Publinoves communication : Logotype - Orthographe Plus : Rédactionnels - SiteGround : Hébergement - Google : Statistiques, polices de caractères - Développement : HTML5, CSS3, JQUERY, PHP7 - Applications : Adobe® Photoshop®, Adobe® Illustrator®, Panic® Nova® - Année/projet: 2022-2023