Le groupe armé M23 avait jusqu'à dimanche pour quitter toutes ses positions dans le Nord-Kivu, à l’est de République démocratique du Congo. Les rebelles devaient se regrouper à Sabyinyo, à la frontière entre la RDC, l'Ouganda et le Rwanda, position historique du mouvement. Deux jours après ce délai, on ne se dirige pas du tout vers un retrait massif.

Lire la Source ...