Vendredi 23 octobre au soir, le chef de l’État congolais a dénoncé le blocage des institutions et de la coalition au pouvoir formée avec son prédécesseur Joseph Kabila. Pour y remédier, il a promis d’organiser dans la semaine des consultations en vue de créer une union nationale. Depuis son discours, formations politiques et organisations de la société civile continuent les discussions internes.

Lire la suite sur rfi.fr

jooble

Emploi pour francophone à l'etranger