Le SLECG semble s’essouffler. L’école reprend timidement. Certains élèves sont ‘’en civile’’ pour éviter d’être repérés. Il reste que dans bien des écoles, les élèves ne semblent pas reprendre, faute d’enseignants, malgré l’appel et les menaces du Premier ministre Kassory Fofana. Aujourd’hui, le gouvernement opte pour la politique d’usure, jusqu’au-boutiste. A s’y méprendre, le gouvernement […]

Lire l'article original sur :

http://kababachir.com/greve-du-slecg-le-gouvernement-baratine-jusqua-lusure/

Pin It