La vaccination pourrait prévenir 92% des cancers liés aux papillomavirus humains (HPV), ont affirmé jeudi les autorités sanitaires américaines, qui en font une de leurs priorités. "Un avenir sans cancers liés aux HPV est à notre portée, mais il est nécessaire d'agir rapidement pour améliorer les taux de vaccination", a déclaré Brett Giroir, ministre adjoint à la Santé, qui souhaite atteindre 80% de couverture vaccinale aux Etats-Unis contre les papillomavirus humains.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault