Imprimer
Catégorie : VOA
La Cour pénale internationale a condamné jeudi Dominic Ongwen, un enfant soldat ougandais devenu commandant de l'Armée de résistance du Seigneur, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. M. Ongwen, 45 ans, a été reconnu coupable d'une soixantaine de chefs d'accusation. On lui reproche notamment des atrocités commises au début des années 2000. Parmi les crimes pour lesquels l'accusé a été jugé coupable figure une condamnation pour grossesse forcée, une première pour la CPI.   Il a été aussi reconnu coupable de meurtre, de viol, d'esclavage sexuel et de conscription d'enfants soldats. Les juges ont rejeté les arguments de la défense selon lesquels M. Ongwen était lui-même une victime, car il avait été enlevé par la LRA à l'âge de neuf ans environ et avait subi un préjudice psychologique de ce fait. "Sa culpabilité a été établie au-delà de tout doute raisonnable", a déclaré le juge président Bertram Schmitt en lisant le verdict devant le tribunal de La Haye.  

Lire la suite